Feuillet #3

Historique

Origine et expansion

Fondé en France en 1962, le mouvement LA VIE MONTANTE s’implante dans le Diocèse de Saint-Jean au début des années 70, avec l’encouragement de Mgr Gérard-Marie Coderre, évêque du lieu.

En 1972, une délégation canadienne participe au congrès national de La Vie Montante de France à Poissy, où on laisse entrevoir un avenir prometteur à ce mouvement au Canada.

Le 12 juin 1973, répondant à un désir de La Vie Montante du Canada, le père François Sailler, O.M.I. arrive au Canada comme missionnaire délégué par le secrétaire général de La Vie Montante de France pour soutenir le développement du mouvement dans l’Église canadienne ; il avait auparavant travaillé à son implantation dans 45 diocèses de France. Le 15 août 1973 paraît le premier numéro canadien du journal " LA VIE MONTANTE ". Celui-ci est publié actuellement cinq (5) fois l’an et est acheminé par la poste à chaque membre.

En 1974, le premier siège social est établi à Longueuil. Depuis 1989, il est à Montréal. Notre agente de bureau y reçoit les cotisations et y accomplit le travail de secrétariat.

Le 28 avril 1981, LA VIE MONTANTE obtenait son incorporation comme association sans but lucratif. Le 1er novembre 1994, le mouvement fut reconnu par la Conférence des évêques catholiques du Canada comme Association privée de fidèles laïcs à caractère national.

En 1986, le Mouvement existe dans 24 diocèses francophones, répartis au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Ontario. Depuis 1990, l’expansion se fait dans les communautés anglophones sous le nom de ASCENDING LIFE - CANADA. Le secteur francophone continue sa montée.

À compter de 1987, les Congrès nationaux du Mouvement alternent aux deux ans avec des congrès interdiocésains, ce qui favorise une plus grande participation de tous les membres.
Encouragements de l’Église

Le congrès de 1976 est présidé par Mgr Louis-de-G. Langevin (St-Hyacinthe), répondant des mouvements de spiritualité auprès de l’Épiscopat. Celui-ci préside aussi le premier pèlerinage national des aînés de l’Église canadienne, organisé par La Vie Montante, au Sanctuaire marial du Cap-de-la-Madeleine, le 6 juin 1978 ; 12 000 aînés venus de 22 diocèses y participent ; M. de Chassey, représentant de La Vie Montante de France, en est le co-président.

La Conférence des Évêques catholiques du Canada nomma, le 20 juin 1980, le Père Rémi Potvin, s.j. comme premier conseiller spirituel national du Mouvement ; lui succédèrent le Père Jean-Claude Trottier, s.m. (1983), l’abbé Guy Champagne (1992), l’abbé Guy Joyal (1994) et l’abbé Roland Bacon (2000).

Dans tous les diocèses, l’évêque du lieu est présent aux activités de La Vie Montante, en particulier, lors des congrès nationaux et interdiocésains.

Le Pape Paul VI exprime toute sa confiance dans le mouvement le 1er mai 1974, lors du rassemblement de La Vie Montante à Rome ; 25 délégués canadiens y participent. Lors du pèlerinage du 20e anniversaire de La Vie Montante française, célébré à Rome, le 4 octobre 1982, le Pape Jean-Paul II adresse des mots d’encouragement aux représentants venus de 15 pays : "L’Église est bénéficiaire de votre vigueur spirituelle. J’ai grande joie à vous accueillir, car vous êtes un véritable mouvement d’Église." Cette allocution décrit très bien La Vie Montante et constitue pour ainsi dire une source inspiratrice pour l’avenir.
Ses responsables nationaux

Après les fondateurs que furent Georges-Henri Ste-Marie, Honoré Beauchamp et Aimé Boucher (1971-1974), les responsables nationaux du Mouvement canadien ont été Clément Loiselle, de Montréal (1974-1986), Gabrielle Lafrenière, de Longueuil (1986-1989) très active au comité exécutif dès les débuts, Lorette Poirier-Scharf de Lancaster. Ont (1989-1993), Madeleine Bourgault-Audet de Charlesbourg, Qc (1993-1997), Françoise & Jean-Louis Allard (1997-2003) et Denise & Jean-Charles Montigny (2003- ).

Ces responsables nationaux ont travaillé en collaboration avec le Père François Sailler, o.m.i, animateur-conseil de 1973 à 1990, avec les membres du comité exécutif et avec les responsables diocésains réunis en Conseil d’administration.
Le Canada et La Vie Montante internationale

La Vie Montante est agissante dans 53 pays. Le Canada a un représentant au Comité directeur de VMI depuis sa création à Rome, le 22 avril 1985 soit : Mme Gabrielle Lafrenière, Lorette Poirier-Scharf, Jean-Louis Allard (vice-président de 1998 à 2003) et Ronald Beaupré (2003- ).

Les Congrès nationaux

La formule fut lancée le 16 novembre 1973 à Longueuil, avec 80 personnes des diocèses de St-Jean et Montréal ; elle se précisa en 1974 ; ainsi les congrès nationaux eurent lieu tous les ans jusqu’en 1986. À compter de 1988, ils devinrent bisannuels, en alternance avec les congrès interdiocésains. On se souvient de ceux de Châteauguay (1983, 1992, 1998 et 2000). Sherbrooke (1984), Cap-de-la-Madeleine (1985, 2002, 2004), Saint-Jérôme (1986), Aylmer (1988), Montréal (1990), Sainte-Anne-de-Beaupré (1994) et Granby (1996).
Les grands anniversaires de La Vie Montante canadienne

Le 10e anniversaire fut célébré le 16 juin 1982 au Cap-de-la-Madeleine, sous la présidence du Cardinal Paul-Emile Léger. 5000 participants fêtèrent le 15e anniversaire à l’Oratoire Saint-Joseph (Montréal) le 10 juin 1987, en présence de 8 évêques et de 57 prêtres. Le 20e anniversaire fut souligné lors du Congrès de Châteauguay (1992) ; on y présenta la belle épinglette bleue et or fabriquée au Canada.

Ses 25 ans furent célébrés au Cap-de-la-Madeleine le 4 juin 1997 ; un album-souvenir fut publié à cette occasion. Le 6 juin 2002, un autre grand pèlerinage national au Cap-de-la-Madeleine marqua le 30e anniversaire du mouvement. Pour cette occasion, un important manuscrit d’archives de 470 pages a été préparé par Henri Giguère et une brochure, composée par Renée Rodier, a paru sous le titre :
Il était une fois... Une très belle histoire : La Vie Montante. Cette magnifique brochure-souvenir a été distribuée à tous les membres de La Vie Montante canadienne.